Concert inaugural du piano Gaveau de la chapelle Bretonneau

Publié le 23/03/2019 à 04:55 | Mis à jour le 23/03/2019 à 04:55

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Epsilones : cinq voix pour un même bonheur partagé de chanter ensemble. 
© Photo NR

 

Dimanche, dans une acoustique d’une magnifique clarté, les voix d’Epsilones illuminaient le chœur de la chapelle Bretonneau. Epsilones, c’est le plaisir musical à la lettre. Un plaisir que cinq voix de femmes ont à l’évidence de chanter ensemble, de faire naître la musique d’un regard complice, de la voir s’épanouir dans un sourire et de la porter jusque dans un léger balancement du corps, comme si le bonheur du chant pouvait à tout moment devenir danse.
Le plaisir musical aussi d’un répertoire contemporain, du Magnificat de Busto, hanté de plain-chant, aux incantations de « La parole du Griot » de Céline Castano. Un répertoire où se croisent les contemplatives et jubilatoires Benedictiones de Roland-Manuel et la magie sonore, pétrie de mystère et d’extase, de « The Invisible Kingdom » de Thierry Machuel, contrepointée par le ciel en bourrasques de vent. 

Le brillant choeur des femmes d'Epsilones

Publié le 03/03/2016 à 05:34  | Mis à jour le 01/06/2017 à 19:38

La nouvelle république du Centre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ensemble Epsilones a retrouvé la chapelle de l'hôpital Bretonneau dimanche dernier. 

Pour la troisième édition l'ensemble Epsilones a retrouvé, dimanche dernier, le public de la chapelle de l'hôpital Bretonneau, qu'il a fidélisé.
Les voix de Marion Porquet, Gaëlle Mabilat, Souâd El-Hamri, Sylvie Thémines et Sandra Philippe ont su choisir des morceaux adaptés leur voix et à leur nombre pour nous faire vivre, un univers musical aux sonorités à la fois brillantes et envoûtantes des œuvres chorales contemporaines pour voix de femmes. 

Ce fut l'interprétation de musique sacrée de plusieurs compositeurs : Salve Regina de Javier Busto, Sanctus de Stephen Hatfield, mais aussi de musique populaire de l'Est : Kolm Karjalan neitoa de Veljo Tormis puis de poésie et de musique française.
C'est sur un arrangement de Geoffroy Dudouit, présent dans le public, de la chanson A la claire fontaine, que s'est achevé le concert de ce chœur de femmes créé en 2010. 

Concert vocal très applaudi

Publié le 03/12/2015 à 05:31 | Mis à jour le 02/06/2017 à 02:53

Le quintet vocal Epsilones. 

Dimanche après-midi, l'église de La Membrolle-sur-Choisille accueillait pour un concert vocal le quintet Epsilones et le chœur Emmanuel-Chabrier sous la direction de Dominick Malmasson. Le public était venu nombreux pour preuve une église quasi-pleine. Dominick Malmasson a ouvert ce concert par un air dédié au souvenir après les tragiques attentats.

Il a ensuite laissé la place au quintet Epsilones qui a interprété une partie de son répertoire. Ces œuvres ont été largement applaudi. Sandra Philip, Sylvie Thémines, Souâd El Hamri, Gaëlle Mabilat, Marion Porquet peuvent être fières de leur prestation.
Le chœur Emmanuel-Chabier a ensuite pris le relais. Les choristes, au nombre de 39, ont présenté différents morceaux contemporains, pour le plus grand plaisir du public qui a largement apprécié et demandé un rappel.
Le chef de chœur, Dominick Malmasson a expliqué que nombre de chœurs fonctionnent sur 4 pupitres, mais le chœur Emmanuel-Chabrier sélectionne parfois des morceaux à 6, 8 ou 10 pupitres qui nécessitent un effectif conséquent avec des voix masculines en nombre plus important. Dans cette optique, il accueillerait volontiers quelques hommes, basses et ténors. 

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square
  • youtube-square

© 2023 par Le Trio Baroque. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now